For a better experience please change your browser to CHROME, FIREFOX, OPERA or Internet Explorer.
Accident ayant fait quatre morts à Sorèze – Nishal Goorapah, le chauffeur : «J’ai tout fait pour éviter le drame»

Accident ayant fait quatre morts à Sorèze – Nishal Goorapah, le chauffeur : «J’ai tout fait pour éviter le drame»


« J’ai tout fait pour éviter le drame. » Propos de Nishal Goorapah, le chauffeur de l’autobus impliqué dans l’accident de la route ayant causé la mort de quatre Bangladeshis, survenu le 5 novembre à Sorèze. L’audition du chauffeur a débuté mercredi dernier à la station de police de Pailles. Il s’y est rendu en compagnie de son avocate Me Lovena Sowkhee. « Les freins ont lâché et je me suis dirigé sur l’abribus pour éviter une situation pire », a soutenu Nishal Goorapah face aux hommes du chef inspecteur Seesarun. Dans la journée du mercredi 2 décembre, il a retrouvé la liberté conditionnelle contre une caution de Rs 10 000.

Le 5 novembre dernier, alors que l’autobus conduit par Nishal Goorapah faisait un tournant sur l’autoroute de Pailles, il a perdu le contrôle du véhicule. Il n’avait plus les freins et a terminé sa course contre un abribus. Ce tragique accident a coûté la vie à quatre employés de la société de construction Hyvec Ltd, Faruk Islam, âgé de 38 ans et charpentier depuis presque deux ans, Sonchoy Das, âgé de 23 ans et chargé de stock depuis un an, Addur Razzak, âgé de 32 ans et maçon depuis trois ans et Rakib Molla, âgé de 27 ans et ferrailleur. Huit autres employés de cette compagnie, sérieusement blessés, ont été admis à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo.

Après avoir fait le point sur les circonstances qui l’ont poussé à prendre le volant de l’autobus, Nishal Goorapah est revenu sur le déroulement des faits. Il a fourni des détails sur le nombre de passagers de l’autobus et a raconté comment il avait récupéré les ouvriers dans la matinée, à Trianon, à leur dortoir. Il a confirmé aux enquêteurs que sa destination était un chantier de construction à Pailles.

Dans ses explications à la police de Pailles, le chauffeur explique avoir dirigé l’autobus sur l’abribus, car il y avait un autre véhicule devant lui. Il a expliqué que s’il n’avait pas pris cette décision dans une tentative de stopper l’engin, il aurait tapé de plein fouet un autre autobus qui roulait devant son véhicule.

«Si mo ti pe roul vit, kamera ti pou flas mwa»

Interrogé sur la vitesse à laquelle il circulait, Nishal Goorapah a soutenu qu’il ne roulait pas vite. Il a appuyé ses dires en soutenant que cette route est dotée de speed cameras, pour détecter les excès de vitesse. « Si mo ti pe roul vit, kamera ti pou flas mwa », a déclaré Nishal Goorapah, lors de son audition. Commentant le drame, il explique avoir agi au mieux de ses capacités pour éviter la sortie de route.





Source link

leave your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recent Comments

Top Try our App
Try our App