For a better experience please change your browser to CHROME, FIREFOX, OPERA or Internet Explorer.
Bras de fer entre Stéphanie Anquetil et Kalpana Koonjoo-Shah sur le transfert de 80 enfants

Bras de fer entre Stéphanie Anquetil et Kalpana Koonjoo-Shah sur le transfert de 80 enfants


La ministre de l’Égalité des genres, du Bien-être de la Famille, Kalpana Koonjoo-Shah répond à la députée du Parti travailliste (Ptr), Stéphanie Anquetil, après que cette dernière l’a accusée de faire preuve d’incompétence. 

Dans une déclaration à Radio Plus dans la matinée de ce mercredi 19 août, Stéphanie Anquetil a évoqué le transfert d’environ 80 enfants dans un centre récréatif à Pointe-aux-Piments. Ce centre avait été converti en centre de quarantaine, il y a quelques mois. Selon elle, parmi ces enfants, il y a de jeunes patients de l’hôpital Brown Sequard encore sous traitement.  

« C’est inacceptable. Ce centre n’est pas un endroit idéal pour abriter ces enfants. Ce n’est pas une ‘place of safety’. Parmi ces enfants, il y aussi d’autres qui suivent des traitements psychiatriques. ‘In melanz tou la.’ Je déplore la manière de faire de la ministre de l’Égalité des genres. ‘Li pa aksepte aukenn kritik, alor ki li pe patoz dan linkonpetans ek larogans’ », a déploré la députée rouge.  

Commentant cette déclaration, Kalpana Koonjoo-Shah a demandé à Stéphanie Anquetil « de vérifier ses informations car ce n’est la première fois que celles-ci sont erronées ». La ministre a apporté des précisions concernant les raisons de ce transfert : 

« Il y a eu une invasion des punaises dans un shelter qui est géré par une ONG. Du coup, des mesures immédiates ont été prises pour évacuer les pensionnaires, soit des enfants. Comme il n’avait plus de place dans d’autres shelters, on a dû placer temporairement ces enfants dans le centre récréatif de Pointe-aux-Piments. ‘Mo konpran ki lopozisyon la pou poz kestion, me mo pou demand li verifie so bann informasyon avan ki li vinn fer bann deklarasyon erone dan media ek dan parlman’ », a déclaré Kalpana Koonjoo-Shah.





Source link

leave your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recent Comments

Top Try our App
Try our App