For a better experience please change your browser to CHROME, FIREFOX, OPERA or Internet Explorer.
Décès de Pravin Kanakiah : un policier parmi les dernières personnes à l’avoir vu en vie 

Décès de Pravin Kanakiah : un policier parmi les dernières personnes à l’avoir vu en vie 


Un policier est parmi les dernières personnes à avoir vu en vie Pravin Kanakiah, Procurement Officer au ministère des Finances. C’était jeudi soir à La Roche Qui Pleure. Ce constable a donné sa version des faits à la Criminal Investigation Department (CID) de Souillac.

L’agent a expliqué qu’il est passé par La-Roche-Qui-Pleure pour son jogging habituel. 

Selon lui, à ce moment précis, l’homme de 38 ans n’a démontré aucun signe de détresse.

Le cadavre de l’habitant de Plaine-Magnien a été repêché sur place, un jour plus tard. Pour l’heure, la CID et la Major Crime Investigation Team (MCIT) n’ont rien retrouvé pour évoquer la thèse de « foul play ».

Mais une question demeure : comment Pravin Kanakiah s’est-il déplacé pour se rendre à Souillac, jeudi dernier ? Cela demeure un casse-tête pour les enquêteurs. 

Le Procurement Officer avait laissé sa voiture sur un parking, à Réduit. Les images des caméras Safe City, à Réduit, seront bientôt visionnées par la MCIT.

Toutefois, à La-Roche-Qui-Pleure, non loin de Gris-Gris, où son corps a été découvert, il n’y a pas de caméras de surveillance dans les parages.

Selon nos informations, il existe plusieurs routes pour accéder au site.

Les enquêteurs ont également interrogé une collègue qui travaille avec Pravin Kanakiah. Cette dernière a raconté que, vers 8 h 30, le jeudi 10 décembre, elle a aperçu l’habitant de Plaine-Magnien allant à un arrêt d’autobus à Réduit.

Pour l’heure, les enquêteurs continuent d’enquêter afin d’établir s’il y a vraiment un lien entre la mort de Pravin Kanakiah et celle de Soopramanien Kistnen.





Source link

leave your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recent Comments

Top Try our App
Try our App