For a better experience please change your browser to CHROME, FIREFOX, OPERA or Internet Explorer.
Deux autres demandes d’autorisation de rassemblement devant la résidence de chefs de parti le 7 novembre

Deux autres demandes d’autorisation de rassemblement devant la résidence de chefs de parti le 7 novembre


L’activiste social Bruneau Laurette n’est pas le seul à avoir fait une demande d’autorisation de rassemblement (public gathering)  au commissaire de police (CP) devant la résidence d’un leader d’un parti politique. Si Bruneau Laurette a jeté son dévolu sur Pravind Jugnauth, le 7 novembre prochain, deux autres citoyens lui ont emboîté le pas mais en choisissant d’autres personnalités.

Olivier Louis Franco Berty, un habitant Vallée-des-Prêtres, est l’un d’eux. Lui veut manifester avec neuf autres personnes, devant la résidence du leader du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger, à Riverside, Floréal, le même samedi 7 novembre, de 13 heures à 16 heures. Ce citoyen dit vouloir exprimer sa déception en tant en que citoyen, car le chef des mauves est toujours en poste après les allégations dans l’affaire Burmeister & Wain Scandinavian Contractor, dit-il.

Le second citoyen à faire part de son intention d’organiser une protestation publique est Ramprakashsingh Budlorun. Cet habitant de Beau-Bassin veut tenir un rassemblement devant la résidence de Navin Ramgoolam, à River Walk, Vacoas, toujours le samedi 7 novembre, entre 14 heures et 16 heures.

Il estime que le leader des rouges n’a pas pu donner une bonne explication sur les Rs 220 millions retrouvées dans son coffre.

Les deux citoyens ont adressé leur requête au commissaire de police, Khemraj Servansingh, hier, lundi 21 septembre.

Bruno Laurette veut pour sa part tenir un rassemblement devant la résidence du Premier ministre car, selon lui, Pravind Jugnauth n’a pas donné d’explications à la population sur les allégations formulées contre lui autour de l’acquisition d’un terrain à Vacoas au coût de Rs 20 millions en 2008. Le Premier ministre a répondu hier à Arvin Boolell sur la question.

 





Source link

leave your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recent Comments

Top Try our App
Try our App