For a better experience please change your browser to CHROME, FIREFOX, OPERA or Internet Explorer.
Interdiction de produits à usage unique : 5 000 couverts en plastique saisis, 34 commerçants verbalisés

Interdiction de produits à usage unique : 5 000 couverts en plastique saisis, 34 commerçants verbalisés


Les autorités poursuivent les descentes dans les commerces. Bilan lundi 25 janvier : 5 000 couverts en plastique à usage unique saisis et 34 personnes verbalisées. Tout contrevenant sera sanctionné. 

Assiettes, verres, cuillères, fourchettes, couteaux : les saisies d’articles en plastique à usage unique, désormais interdits, se multiplient.  La police de l’environnement, en collaboration avec les officiers des conseils de district et mairies met les bouchées doubles pour effectuer le maximum d’opérations. Dernier bilan : à lundi matin, 5 000 couverts confisqués dans les grands complexes (Cascavelle, Cap Tamarin, Bagatelle, Kendra) et autres supermarchés du pays depuis l’entrée  en vigueur  de la nouvelle réglementation, le 15 janvier, soit en 10 jours.

Ce n’est pas fini. Les autorités promettent encore deux à trois opérations  par semaine.  Et attention : tous les commerces, qu’il s’agisse de restaurants ou tabagies sont visés. Tout client repéré en possession de ces articles sera pris en contravention, fait-on comprendre au niveau du ministère des Collectivités locales. 

Jusqu’ici, les contrôles étaient quotidiens dans les points de vente. La concertation entre les différents représentants des conseils de districts et mairies renforce l’efficacité des opérations, compensant la réduction des descentes. « Les ‘crackdown operations’ se déroulent avec le soutien de ces représentants. Il y a une planification entre les deux autorités car nos emplois du temps ne coïncident pas. C’est la raison pour laquelle nous avons songé à ramener les opérations à deux ou trois fois par semaine », fait-on comprendre au niveau de la police de l’environnement.

L’inspecteur Jean Nobin Brasse, qui dirige la police l’environnement, confirme le nombre approximatif d’articles saisis depuis leur interdiction le 15 janvier. Il exhorte les commerçants, mais également la population à respecter la loi. La police est mandatée pour dresser des contraventions.  Elles peuvent aller jusqu’à Rs 2 000 pour possession ou utilisation, jusqu’à Rs 20 000 pour la vente et la distribution, Rs 50 000 pour l’importation et Rs 100 000 pour la fabrication de ces produits.





Source link

leave your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recent Comments

Top Try our App
Try our App