For a better experience please change your browser to CHROME, FIREFOX, OPERA or Internet Explorer.
La BoM n’écarte pas la possibilité d’une nouvelle détente monétaire

La BoM n’écarte pas la possibilité d’une nouvelle détente monétaire


Il est primordial de préparer la réponse à l’impact économique et financier de la crise de la Covid-19. Par conséquent, il est nécessaire de se focaliser sur le soutien à la relance économique en jouant sur les leviers monétaires, indique la Banque de Maurice dans les procès-verbaux de la réunion du comité de la politique monétaire rendus publics ce mercredi 7 octobre. A l’issue de cette réunion, il avait été décidé à l’unanimité que le taux directeur soit maintenu à 1,85 %. 

Pour la Banque de Maurice, il est crucial de conserver une certaine marge de manœuvre pour toute autre intervention monétaire si le besoin s’en fait sentir.

La BoM est également revenu sur ses prévisions sur la performance de l’économie. Elle table notamment sur une contraction de 13 % en 2020. « Nos principaux partenaires commerciaux sont les plus touchés par une deuxième vague de la pandémie. Ce qui a un impact négatif sur les résultats des exportations nationales. À Maurice, bien que les secteurs les plus touchés soient l’hébergement et les services de restauration ainsi que l’industrie manufacturière, d’autres secteurs seraient également touchés dans l’éventualité d’une seconde vague de la Covid-19, bien qu’avec une ampleur variable », soutient la Banque de Maurice. 

La Banque centrale se montre, toutefois, optimiste pour 2021. Elle table d’ailleurs sur une croissance de 7,5 % l’an prochain, « grâce à une reprise partielle dans certains secteurs, à une augmentation des dépenses de consommation et à une amélioration progressive de la demande extérieure ». 

S’agissant de l’inflation, la BoM s’attend à ce que les risques inflationnistes restent sous contrôle jusqu’à la fin de 2020. 

« La faiblesse de la demande et les pressions sur l’offre devraient atténuer l’impact sur les prix », fait-elle ressortir. Par conséquent, l’inflation devrait tourner autour de 2,5 % en 2020. Une tendance qui devrait se maintenir également en 2021. 

A savoir que la prochaine réunion du comité de la politique monétaire est prévue le 25 novembre.





Source link

leave your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recent Comments

Top Try our App
Try our App