For a better experience please change your browser to CHROME, FIREFOX, OPERA or Internet Explorer.
Message de Noël : Prithviraj Roopun en appelle à l’unité et à la tolérance 

Message de Noël : Prithviraj Roopun en appelle à l’unité et à la tolérance 


Le président de la République s’est adressé aux Mauriciens en ce 25 décembre. Comme à l’accoutumée, le message du chef de l’État est diffusé sur les chaînes de la station nationale de télévision, la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC). 

Hommage aux morts de la Covid-19

Prithviraj Roopun est revenu sur la difficile année 2020. L’année restera dans l’histoire comme difficile, car la Covid-19 a bouleversé la vie de 68 millions de gens dans le monde, a expliqué le président de la République. 

Selon lui, les progrès de la science n’ont pas mis à l’abri le monde. D’ailleurs, l’île Maurice n’a pas été épargnée. 

Prithviraj Roopun est revenu sur les 10 décès alors que l’Organisation mondiale de la Santé avait prédit le pire. Il a tenu à rendre hommage aux personnes décédées et a adressé un message de sympathie aux familles touchées. 

Prithviraj Roopun a salué la population et les chefs religieux pour leur aide et leur discipline ou leurs appels à la discipline. Et de rappeler au passage que plusieurs célébrations se sont tenues dans la simplicité à cause de la Covid. Il adresse un merci spécial aux frontliners. 

Dialogue interculturel 

Prithviraj Roopun a fait comprendre qu’il faut déployer tous les moyens pour que le progrès, la paix et l’harmonie règnent et que le pays progresse. Face aux défis actuels, il faut agir de façon dépassionnée. Plus que jamais l’unité et la cohésion sociale sont indispensables. Il lance un appel à rester unis sur l’essentiel, à faire preuve de tolérance et de compréhension mutuelle. Et a annoncé avoir demandé au conseil des religions et au comité pour la promotion de l’unité nationale de collaborer en faveur du dialogue interculturel. 

« L’unité, la solidarité, l’écoute, le partage, la discipline, la compassion envers son prochain, doivent rester la priorité ».

Aller dans le même sens pour l’économie 

Toutefois la situation économique reste périlleuse, a fait comprendre le président de la République. 

« Maurice est vulnérable et l’économie est à genoux », a souligné Prithviraj Roopun. Il rappelle que l’État aide plusieurs secteurs depuis mars, mais le tourisme et l’aviation, qui représentent 25 % du Produit Interieur Brut (PIB), sont au plus bas. Il dit espérer que ces secteurs se remettent sur pied au plus vite. 

« Il faut éviter un deuxième confinement, rester vigilant et ne pas prendre de risques qui mettraient en péril les autres secteurs ». 

Prithviraj Roopun fait appel aux partenaires du gouvernement pour aller dans le même sens et avoir un seul objectif : l’intérêt national doit primer pour pouvoir rebondir. Il explique que le confinement a montré le rôle central de la solidarité alors que les biens matériels n’ont pas cette importance. Il faut d’autres choses pour l’épanouissement du pays. Et de mettre en exergue le retour à la terre et la protection de l’environnement. 

Wakashio et élan national 

2020 a été marqué par le drame du Wakashio. Pour le président de la République, « l’élan national de solidarité et d’unité créé a été exemplaire et encourageant ». L’intérêt des jeunes pour l’environnement et la sécurité alimentaire plaît à Prithviraj Roopun. Au niveau de la State House, la culture bio et le compostage seront encouragés et le bureau de la présidence contribuera au projet Greening Mauritius. 

Dans la foulée, Prithviraj Roopun a félicité le gouvernement pour avoir voté le Climate Change Bill. 

Propagation de la violence 

Cela n’empêche, la société ne fait pas qu’évoluer dans le bon sens. À ce chapitre, le président déplore la propagation de la violence verbale et physique ainsi que du langage abusif sur les réseaux sociaux. Il rappelle que le pays fait face à des défis comme la maltraitance envers femmes, les personnes âgées et les enfants. Il qualifie de « choquant, révoltant et impardonnable que des enfants subissent des violences au sein de la famille ». Il demande aux Mauriciens de faire bloc contre ces types de violence et les appelle à dénoncer ces abus et cette maltraitance. « Le Childrens’ Bill a été voté, mais cela ne suffit pas. Il faut aider à protéger les enfants et dénoncer les cas ».  Il faut aider la police. Prithviraj Roopun trouve cela malheureux que dans certains cas, des complices ont empêché la police d’agir. 

Le chef de l’État qualifie le décès de la constable Dimple Raghoo de tragique et regrettable. « Il faut être sans pitié envers la mafia de la drogue », ajoute-t-il. 





Source link

leave your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recent Comments

Top Try our App
Try our App