For a better experience please change your browser to CHROME, FIREFOX, OPERA or Internet Explorer.
Nigeria : le directeur de l’agence anti-corruption, accusé de… corruption, suspendu

Nigeria : le directeur de l’agence anti-corruption, accusé de… corruption, suspendu


Le président nigérian Muhammadu Buhari a suspendu le directeur de la principale agence nationale anti-corruption après des accusations de détournements de fonds, a annoncé vendredi 10 juillet le cabinet du Procureur général.
Ibrahim Magu, directeur de la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC), est interrogé depuis lundi par un “comité spécial d’enquête” pour s’expliquer sur des accusations “de détournements de biens saisis et d’insubordination”.

Sa suspension “permettra à la commission d’enquête de poursuivre son travail selon les lois en vigueur” , a expliqué le cabinet du Procureur et Ministre de la Justice nigérian, Abubakar Malami dans un communiqué.

Il est également indiqué qu’il serait remplacé par Mohammed Umar à la tête de la EFCC, “en attendant les conclusions de l’enquête en cours”.

Ibrahim Magu était l’un des piliers de la présidence de Muhammadu Buhari, qui avait fait de la lutte contre la corruption, ce “cancer” de la nation, l’un de ses principaux objectifs de gouvernance.

Cette affaire, que beaucoup suspectent d’être avant tout politique, intervient après la fuite d’une note du procureur général destinée au président Muhammadu Buhari, datant de juin, contenant une série d’allégations contre Magu.

De nombreux observateurs ont dénoncé des accusations motivées par des intérêts politiques, et nombreux sont ceux qui, dans l’élite financière et politique nigériane, souhaitent l’évincer.

© Agence France-Presse





Source link

leave your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recent Comments

Top Try our App
Try our App