For a better experience please change your browser to CHROME, FIREFOX, OPERA or Internet Explorer.
Plus de trois mois sans toit : pas d’avancée à Riambel, déplore le collectif Drwa a enn lakaz – platform sitwayen

Plus de trois mois sans toit : pas d’avancée à Riambel, déplore le collectif Drwa a enn lakaz – platform sitwayen


100 jours précisément se sont écoulés depuis que les structures en tôle érigées sur les terres de l’État ont été détruites à African Town, à Riambel. Plusieurs familles de squatters dorment depuis à la belle étoile.

Pour marquer ce tournant, le collectif Drwa a enn lakaz – platform sitwayen a organisé une rencontre dans la localité, ce dimanche 6 septembre. « Nou parkor trouv okenn avans dan Riambel… mo espere ki lesoz avanse », a confié le père Gérard Mongelard. Il dit être toujours en attente d’une solution des autorités pour ces familles.

Quant à Delphine Ahnee, la porte-parole du collectif Drwa a enn lakaz – platform sitwayen, elle déplore le manque de communication des autorités vis-à-vis des familles de sans-abri.

« Noun mem tande ki pena plan pou zot », a-t-elle déclaré. Une situation qu’elle qualifie d’inhumaine et de scandaleuse. 

Elle affirme ne pas comprendre comment les autorités et le ministre du Logement peuvent faire, dit-elle, la sourde oreille aux revendications des squatters. 

Delphine Ahnee explique qu’il y a, parmi ces squatteurs, des personnes ont pleinement droit à une maison et qu’il faut prendre en compte les difficultés (« hardship ») auxquelles certains font face.





Source link

leave your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recent Comments

Top Try our App
Try our App