For a better experience please change your browser to CHROME, FIREFOX, OPERA or Internet Explorer.
PNQ : « Conspiracy to defraud », proteste le leader de l’opposition

PNQ : « Conspiracy to defraud », proteste le leader de l’opposition


Cris de protestation et esprits qui s’échauffent à l’Assemblée nationale, ce mardi 21 juillet. Ce, à l’heure de la Private Notice Question (PNQ). Elle était axée sur les procédures d’urgence pour l’achat d’équipements médicaux et de médicaments sous le confinement.

Les échanges entre le  Premier ministre et le leader de l’opposition n’ont pas été des plus cordiaux, après une question posée par Arvin Boolell sur la compagnie espagnole Pack & Blister.  La State Trading Corporation avait payé la somme de Rs 476 millions à la firme espagnole pour une cargaison de matériel médical en avril dernier.

Le leader de l’opposition a voulu savoir par quel moyen la société basée  à Ségovie a eu vent de l’Emergency Procurement.

Pravind Jugnauth lui a répondu qu’il fallait plutôt songer à remercier cette compagnie d’avoir livré des équipements.

Irrité par cette réponse, Arvin Boolell a scandé : « He has given a licence of conspiracy to defraud ».

Un commentaire qui a mis le feu aux poudres. Le Speaker de l’Assemblée nationale a dû demander à deux reprises au leader de l’opposition de « Withdraw » (retirer ses propos).  Chose qu’il a faite « under protest ».

En réponse à ce commentaire, le Premier ministre a demandé à Arvin Boolell de répéter ce qu’il a dit « à l’extérieur » s’il n’est pas un « poltron ».





Source link

leave your comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recent Comments

Top Try our App
Try our App